L’esthétique est le charme du jardin

jardin classique :

L’aménagement de jardin classique répond à une certaine symétrie des espaces et effets de perspective, qui le mettront en valeur. Confiez-vous à notre savoir-faire et expérience pour bâtir votre espace rêvé.

LES DIFFERENTS jardins classiques :

Le jardin qui a fait la représentation du jardin européen à l’international. En effet, il se manifeste sous plusieurs formes en fonction de son pays d’origine :

LE jardin classique Français :

Le jardin à la Française (autrement appelé jardin régulier), devient l’expression du classicisme dans l’art des jardins. Ainsi on y recherche un style épuré avec une volonté d’opulence de formes géométriques. L’utilisation d’effets de perspective aboutie souvent à la mise en avant d’un espace matérialisé par une statue ou un point d’eau. Il apparaît en France au XVIIéme, sous l’influence des jardins du nord de l’Italie. Bien évidemment, sa référence hexagonale est le jardin de Versailles. Ci-dessous le jardin du château de Villandry.

Jardin à la Française

LE jardin classique italien :

Le jardin à l’Italienne : Apparus en Italie au début du XIVéme, les jardins à l’Italienne sont la représentation végétale de la renaissance Italienne. Aucune volonté de rupture avec les jardins médiévaux qui s’ornaient de pelouses, fontaines et statues. Au contraire, la renaissance italienne se base sur ces jardins pour y intégrer de nouveaux éléments : terrasses, géométrie et symétrie. Tandis qu’on ajoute ces éléments, de plus grands espaces sont exploités. Ainsi, en avance, le jardin classique italien finit par s’imposer en Europe comme une référence. Finalement mis en valeur autour d’un domaine, il en devient souvent l’apparat. En France, vous en trouverez au château de Fontainebleau.

LE jardin classique Anglais :

Le jardin à l’Anglaise : Apparus dès le XVIIIéme siècle, il s’organise sur l’ouverture de point de vue. Finalement atteint par les jardins Italiens et Français, les Anglais réagissent. Ils intègrent une part des codes de l’organisation des jardins. En revanche son inspiration n’étant pas celle de gens de pouvoir, mais celle de peintres, il rompt avec le système géométrique de ces prédécesseurs. Ainsi dispensés de ces grandes contraintes, les jardins s’orientent alors vers la mise en valeur d’éléments de nature remarquable : arbre coloré, tronc tortueux, pelouse, étang… Pour substituer à la perspective géométrique, les peintres réalisent alors une substitution par perspective optique ou atmosphérique pour transformer le jardin qui n’est plus un simple lieu de promenade et repos, mais devient un lieu où l’on veut se poser pour contempler. Enfin, si vous souhaitez visiter un jardin classique Anglais, vous en trouverez au parc de la Tête d’Or à Lyon.

jardin classique

Découvrez nos chantiers étape par étape